IMG_0047

IMG_0048

IMG_0071

Photos prise au parc de sainte croix Les espèces de ce genre se caractérisent par leur bec droit et pointu et leur plumage p>principalement noir et blanc1. Ce sont de grands échassiers, d'environ un mètre de haut et 1,80 m d'envergure avec un long bec. Les jeunes sont de couleur plus brune et discrète que les adultes2. Les cigognes n'ont pas de muscle trachéo-bronchial autour du syrinx et ne peuvent ni chanter ni crier, et communiquent entre elles en claquant du bec : il s'agit du craquètement ou claquettement3. Son petit s’appelle le cigogneau. Écologie et comportement  Nids et cigognes dans un arbre à contre-jour Colonie de cigognes dans un arbre au Maroc. Cigognes nichant sur des vestiges archéologiques à Volubilis Les cigognes sont des oiseaux grégaires qui se reproduisent en colonies. Ils construisent généralement des nids de branchages dans les arbres, bien que la Cigogne maguari niche au sol et que trois espèces au moins installent leur nid sur les habitations ou autres constructions humaines. L'une de ces dernières, la Cigogne blanche (Ciconia ciconia) est la plus connue et tout un cortège de légendes et de folklore est associé à ce visiteur familier de l'Europe2. Ces échassiers se nourrissent de grenouilles, d'oisillons, de lézards, de petits rongeurs, d'écrevisses, etc2. Répartition et habitats[modifier | modifier le code] Six espèces sur sept sont des cigognes de l'ancien Monde, seule la Cigogne maguari (Ciconia maguari) se rencontre en Amérique du Sud. Les études fossiles suggèrent cependant que les cigognes étaient sans doute plus abondantes en Amérique tropicale durant la Préhistoire2. Migrations Les espèces migratrices comme la Cigogne blanche et la Cigogne noire volent en planant, ailes étendues et immobiles, utilisant les courants chauds aériens pour les soutenir sur de longues distances. Ces courants ne se formant qu'au-dessus des terres, ces oiseaux migrateurs doivent franchir la Mer Méditerranée en ses points les plus étroits comme le font les rapaces. De ce fait il est facile d'observer ces oiseaux en cours de migration au niveau du Détroit de Gibraltar ou du Bosphore